Chiffres de l’accidentalité routière 2017

Imprimer

Le 24 septembre 2018, dans Actualité

Le bilan définitif et détaillé de la sécurité routière vient de paraître.

La stabilisation de la mortalité routière observée en 2016 se confirme en 2017 avec – 0,8 % en métropole (3 684 personnes ont perdu la vie sur les routes de France en 2017 soit 54 décès de moins par rapport à 2016).

En métropole, 1 767 usagers de véhicules de tourisme ont été tués en 2017, ils représentent 51 % de la mortalité routière. Les décès d’usagers de véhicules de tourisme augmentent de + 0,4 % par rapport à 2016, après une légère baisse (- 2,0 %) entre 2015 et 2016.

Les usagers de deux-roues motorisés représentent 23 % des décès avec 669 motocyclistes et 117 cyclomotoristes tués en 2017. La mortalité motocycliste subit une forte hausse en 2017 (+ 56 décès par rapport à 2016 soit + 9,1 %), ce qui réduit fortement les progrès observés depuis à 2010.

La mortalité des piétons présente une forte baisse en 2017 (- 13,4 %) qui ne suffit cependant pas à compenser
la hausse de l’année précédente (+ 19,4 %).

Les cyclistes constituent la seule catégorie d’usagers dont la mortalité présente une hausse pour la deuxième année consécutive (+ 6,8 %), et la seule catégorie dont le nombre de décès en 2017 (173) soit supérieur à celui de 2010 (147).

Les mortalités des 18-24 ans et des 75 ans et plus régressent nettement (resp. – 5,9 % et – 6,9 % par rapport
à 2016), alors que la mortalité des 65-74 ans croît de + 6,9 %.

Les jeunes restent les plus touchés en 2017 : 108 jeunes de 18-24 ans tués pour un million de jeunes (176 j/M pour les seuls garçons), surtout les 20-24 ans (117 j/M et 193 pour les seuls garçons), alors que la moyenne est en France  métropolitaine de 53 t/M. Le taux de mortalité des 75 ans et plus s’élève à 88 t/M et celui des 25-34 ans à 74 t/M.

Pour en savoir plus

odio ipsum elementum elit. Sed dolor sed et, risus. id, Donec