Gestes Qui Sauvent, 1ère expérience en Côtes d’Armor

Genèse du projet

Dès septembre 2017, l’équipe d’animation de l’antenne Prévention MAIF des Côtes d’Armor a décidé de s’inscrire dans l’action nationale « Gestes Qui Sauvent ». Nous travaillions déjà depuis quelques temps sur un module « Apprendre à Porter Secours » inscrit dans nos interventions « Prévention des Risques Routiers » au collège et au lycée.
Nous avons saisi l’occasion d’une formation complémentaire dans le domaine du secourisme avec l’intention ferme de pouvoir proposer aux élèves une information/sensibilisation dans ce domaine.

En ce sens, nous avons pris contact avec l’antenne départementale de la Protection Civile qui a immédiatement été partie prenante du projet.
Au coeur de l’hiver, nous avons pu bénéficier d’une formation PSC1 et GQS de proximité avec les bénévoles de la Protection Civile. Ces deux journées ont été riches en échanges sur nos motivations respectives et nous avons pu jeter les bases du partenariat sur les bases, bien entendu, du référentiel national fixé par les textes mais en y ajoutant l’idée de former des citoyens acteurs.
Durant les premiers mois de l’année, des représentants des deux associations ont mené un travail de fond pour organiser le contenu des sessions de formation.
Il était temps de le tester.

Première expérience

Après avoir trouvé un collège volontaire, une équipe de 4 bénévoles (2 de la Protection Civile et 2 de Prévention MAIF) a informé et sensibilisé tous les élèves de 3ème du Collège Le Braz de Saint Brieuc, lors de 4 séances.
Chaque séance regroupait 30 élèves (d’une même classe ou regroupant 2 classes, selon le nombre d’élèves déjà titulaires du PSC1, et donc pas concernés).

L’information/sensibilisation a été menée en commun par les membres des deux associations, chacune apportant, selon les besoins, son expertise : plus technique des gestes pour la Protection Civile, plus pédagogique pour la lecture des situations et les réponses possibles à apporter pour la Prévention MAIF.
Cette complémentarité a permis une excellente efficacité.
Comment avons nous fonctionné ?
1- PROTÉGER :
Présentation d’une situation en image projeté nécessitant une lecture fine de la situation : Quels sont les risques? qui est en danger ? qui protéger ? que faire pour une protection maximale ?
Arriver à :
LE PREMIER GESTE DU SAUVETEUR EST DE PROTÉGER SOI-MÊME, LA VICTIME, LES AUTRES
Mise en parallèle avec le plan anti-intrusion
2- ALERTER :
Rappel des numéros (15 – 18 – 112) – Rappel du contenu du message (avec mise en situation)
Mise en parallèle avec le plan anti-intrusion
3- SECOURIR
Faire réaliser par les élèves les gestes techniques à connaître en cas de saignement abondant, sans ou avec objet dans la plaie, de victime inconsciente mais qui respire, de victime inconsciente et qui ne respire pas…
Faire émerger par les élèves la notion d’arbre décisionnel en fonction des éléments recueillis sur la scène de l’accident.
4- FIN DE SÉANCE :
Questions/réponses sur divers éléments de l’information (en particulier le rôle du défibrillateur)
Bilan par les élèves et les formateurs et distribution des diplômes.

Premier bilan

– Un partenariat Prévention MAIF / Protection Civile riche et productif.
– 120 élèves de 3ème sensibilisés (et diplômés).
– Une équipe mixte contente de son action et avec l’envie d’encore l’enrichir, en particulier en insistant sur l’idée : « Qu’est ce que j’ai à gagner dans cette information ? » (rôle citoyen)